ACCUEIL

Une solidarité avec le canton qui n’est plus de mise!

Pour la très grande majorité des communes la péréquation est devenue la préoccupation principale de cette législature. 

Si le transfert de ressources de communes à forte fiscalité vers celles moins favorisées est équitable et preuve de solidarité, il n’en est pas ainsi pour la facture sociale, qui représente environ deux tiers des transferts péréquatifs.

Si les communes ont accepté en 2002 de participer au financement de la facture sociale du canton, ce fut aussi une preuve de solidarité avec le canton à un moment où les finances cantonales étaient en mauvais état. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Au contraire, ce sont les finances communales qui virent vers le rouge.

Les restes d’une autonomie en voie de perdition!
La facture sociale est le cancer qui ronge actuellement notre autonomie communale en nous enlevant le contrôle sur nos propres finances et empêchant les investissements et autres dépenses nécessaires pour mener à bien les tâches qui nous incombent.

La part totale des communes du financement de la facture sociale en 2020 est chiffrée à CHF 825 millions.

Etant donné qu’il n’y a pas ou peu de transparence concernant ces dépenses que nous ne maîtrisons pas, le temps est venu pour une reprise totale de celles-ci par le canton.


Téléchargez la présentation !


Retour sur les Assises de la facture sociale et prises de positions


 

Courrier envoyé aux associations de Communes suite aux Assises


Dernier article de presse sur le sujet